Corse – Desserte aérienne: la crainte d’un appel d’offres infructueux

UnitaInfurmazione 1 August 2011 Comments Off on Corse – Desserte aérienne: la crainte d’un appel d’offres infructueux

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement...en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet

Un parcours « long courrier » de plus de quatre heures aura été nécessaire pour dessiner ce que sera la desserte aérienne de service public à partir du 1er avril 2012.

Le débat, qui a volé plutôt haut, fait au moins apparaître que la Corse bénéficie d’un service « fiable et sûr » (Jean Biancucci) mais que « l’idéal ne sera jamais atteint »(Tony Sindali, ex-président de l’office des transports), « qu’il n’y a pas de formule miracle » (Paul Giacobbi, président du Conseil exécutif) et que l’exercice est « extrêmement complexe » (son prédécesseur Ange Santini). Complexe à bien des titres. D’abord, si l’exploitation des liaisons de bord à bord (Corse/Nice et Corse/Marseille) atteint relativement l’équilibre, celle des lignes avec Paris est déficitaire : 13,8 ME après compensations au titre de la continuité territoriale, sinon il serait de 43 ME comme le précise justement Paul-Marie Bartoli. Ensuite, parce que le trafic passagers augmente mais de façon très inégale. Par exemple, il est proposé d’augmenter la capacité globale de l’aéroport de Calvi alors qu’en hiver le taux de remplissage plafonne à 35 %.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement...en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet

Comments are closed.

error: Content is protected !!